Jardin

Primula - Primula polyantha

Primula - Primula polyantha


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Generalitа


Le genre primula regroupe environ quatre cents espèces de plantes herbacées, vivaces ou annuelles, répandues dans la plupart de l'hémisphère nord; en Europe et en Italie, ils sont très communs également à l'état sauvage, avec une vingtaine d'espèces très communes; dans le jardin, certaines espèces sont cultivées, mais surtout une quantité innombrable d'hybrides de l'espèce primula vulgaris (ou primula acaulis), la primula commune du sous-bois italien qui, dans la nature, a de petites fleurs jaune pâle. Il produit de minuscules rosettes compactes, composées de feuilles en forme de spatule, vertes, couvertes de stries évidentes, qui les rendent ridées; à partir du centre de la rosette, de fines tiges se développent, dressées ou arquées, qui portent les petites fleurs, aux pétales de différentes couleurs, et un œil typiquement jaune ou contrasté. LA floraison du primevères Il est très tôt, comme son nom l'indique également; généralement le premier primevères on les voit déjà fleurir en période hivernale, quand la neige est encore présente dans les prés, et se poursuit jusqu'à la fin du printemps. Les espèces hybrides sont un peu plus délicates et sont généralement cultivées en annuelles, mais elles sont facilement renforcées en pépinière, et donc nous pouvons trouver de petites primevères colorées dans des pots déjà en janvier et jusqu'en avril ou mai. Ce sont des fleurs très agréables, de petites dimensions, et la facilité d'entretien et de culture les a rendues très répandues; les différentes espèces botaniques de primula polyantha sont un peu moins communes, à l'exception de quelques espèces très décoratives.

Primula vulgaris



C'est la primevère typique des bois et des champs, qui ponctue déjà les prairies italiennes en plein hiver, de fleurs jaunes; C'est une plante vivace, qui se développe au fil des mois dans un climat doux, et a tendance à assécher l'air à l'arrivée de la chaleur printanière, pour réapparaître en automne ou en hiver. De cette primevère, de nombreux hybrides ont été obtenus au cours des siècles, certains ont une grande floraison et produisent tellement de fleurs qu'ils ont constamment une sorte de bouquet au centre de la rosette de feuilles; certaines variétés, en revanche, sont particulièrement appréciées pour leurs couleurs vives, bleu, jaune, rouge, fuchsia; d'autres ont encore des fleurs colorées doubles, striées ou très inhabituelles. Ces primevères sont assez faciles à iriser, même pour un cultivateur amateur ordinaire; il peut donc être facile de se procurer d'année en année des graines de primevères de couleurs plus variées.

Primevère de farine


Petite vivace, originaire d'Europe du Nord et d'Asie, à floraison tardive d'hiver ou de printemps; produit des rosettes aplaties, composées de spatule ou de feuilles ovales, vert clair; du centre de la rosette s'élève une tige mince, atteignant 20-25 cm de haut, qui porte des inflorescences en soucoupe ou hémisphère, constituées de minuscules fleurs rose pastel. Plante très décorative et agréable, elle a besoin d'un climat humide et frais pour se développer au mieux, même si elle subit de courtes périodes de sécheresse; dans les zones à climat doux, le paysage floral a tendance à se développer beaucoup, atteignant jusqu'à trente centimètres de hauteur. Le nom de l'espèce provient du fait que le feuillage a une patine poudreuse blanchâtre sur la face inférieure, et également sur la page supérieure sur les feuilles récemment germées.

Primula obconica


Plante vivace semi-persistante originaire de Chine; avec primula vulgaris, il fait partie des espèces les plus faciles à trouver dans les pépinières, en particulier dans les variétés hybrides; c'est une plante vivace qui ne peut survivre aux gelées hivernales intenses, et est donc souvent vendue comme plante d'intérieur; en réalité, dans les zones aux hivers très froids, une protection des non-tissés serait suffisante, ou il est également possible de cultiver la plante dans une cage d'escalier ou dans une zone mal chauffée de la maison. Il produit une assez grande rosette de feuilles par rapport aux autres feuilles, qui dans ce cas sont cordiformes, vert foncé, assez coriaces; la rosette a une forme hémisphérique et atteint une hauteur de 25 à 35 cm; quelques tiges se développent entre les feuilles, qui portent de nombreuses fleurs blanches ou rosâtres; les variétés hybrides ont des fleurs aux couleurs très vives, violet, rose ou lilas.

Les avenues Primula



Primula d'origine asiatique, aux fleurs décidément voyantes et particulières; c'est une plante vivace apte à vivre dans des jardins frais et humides, en particulier à l'ombre partielle, surtout lors des chaudes journées d'été italiennes; produit une grande rosette de feuilles coriaces, au centre de laquelle s'élève, jusqu'à 35-45 cm, une tige rigide et épaisse, qui porte à l'apex un épi épais composé de fleurs à bourgeon rouge et à corolle rose; les fleurs de l'oreille commencent à fleurir par le bas, donnant à l'inflorescence entière une couleur bicolore particulière. La floraison a lieu en été et est particulièrement frappante si davantage de plantes des espèces voisines sont plantées. Plante très décorative, à part le feuillage, qui ressemble à celui des primevères vulgaires, mais "hypertrophique", même de près on ne pense guère que ce pourrait être une primevère; dans les pays anglo-saxons, il est appelé primula orchidée.

Primula elatior


Espèce présente également dans le sous-bois italien, très variable, en effet il y a une dizaine de sous-espèces; produit une épaisse rosette de feuilles ridées et coriaces, en forme de spatule ou de cuillère, parfois lancéolées; entre les feuilles se trouve une ou plusieurs tiges minces, qui portent une inflorescence en forme de parapluie, composée de petites fleurs jaunes, dans certaines variétés légèrement parfumées. Cette espèce est difficile à trouver dans une pépinière, mais il est beaucoup plus facile de la voir à l'état sauvage, où l'on voit souvent des colonies, constituées d'au moins 4 à 5 plantes rapprochées, afin d'obtenir un effet plus agréable. Il existe des variétés de jardins hybrides, avec des fleurs aux couleurs vives. Très similaire, mais avec des fleurs plus grosses, la primula veris, qui est également présente dans les forêts italiennes et dans les zones non cultivées, a des fleurs jaune d'or délicatement parfumées.

Cultiver des primevères



Les primevères les plus cultivées en pot et dans le jardin en Italie sont des variétés hybrides, dérivées principalement de Primula vulgaris; ce sont des plantes vivaces, qui se développent pendant les périodes fraîches de l'année, comme cela se produit avec les violettes. Ils sont donc cultivés dans le jardin toute l'année, et ils ne craignent pas le froid hivernal; en effet, typiquement, ils perdent la partie aérienne et entrent en repos végétatif pendant les mois les plus chauds, alors qu'ils végètent en automne et en hiver, jusqu'au début du printemps. La floraison a généralement lieu en janvier, février et mars, même lorsque les températures minimales sont très basses. Les primevères sont des plantes adaptées à un endroit frais et humide, et elles peuvent résister aux journées sèches et chaudes; ils s'installent dans une zone fraîche du jardin, partiellement ombragée. Le sol sera légèrement acide, assez bien drainé, mais il devra maintenir l'humidité légère, pour empêcher la plante de se mettre en repos végétatif. L'arrosage doit être régulier, tout au long de la saison de croissance: dès que nous voyons les premières pousses, nous commençons à arroser, et nous répétons l'opération chaque fois que le sol est sec, en évitant de le laisser complètement imbibé d'eau. Nous évitons également de mouiller les fleurs et les feuilles, surtout si nous avons un parterre de fleurs avec de nombreux spécimens d'onagre à proximité; on essaie donc de mouiller uniquement le sol; si la plante est en pot, il peut être plus confortable d'arroser le récipient par immersion. Pendant la floraison, environ tous les 10 jours, nous fournissons de l'engrais pour les plantes à fleurs, riche en potassium et en micro-éléments. Pour garder la plante toujours belle et prolonger la floraison, on enlève périodiquement les fleurs fanées, en coupant la tige qui les rapproche du sol, afin de favoriser le développement de nouveaux bourgeons. Les primevères sont faciles à cultiver et ont souvent un prix très bas, à tel point que nous ne trouvons pratiquement personne qui essaie de garder les plantes d'année en année; dès que le climat se réchauffe, les primevères ont tendance à se dessécher, perdant toute la partie aérienne; nous pouvons commencer à suspendre l'arrosage, que nous recommencerons lorsque la fraîcheur commencera, lorsque la plante recommencera à germer. En clair, il faut éviter de travailler le sol où se trouvent les racines des petites plantes, sinon l'année suivante nous nous retrouverons sans primevères.

Ravageurs et maladies


Le développement dans une période assez froide de l'année, empêche les primevères de se heurter aux parasites animaux, tels que les pucerons, qui ont tendance à se développer uniquement au cours des dernières semaines de croissance des plantes, et donc souvent ne sont même pas chassés par les feuilles déjà en façon de se flétrir. Généralement, ce qui tue les primevères polyantha est causé par un climat excessivement humide, qui favorise le développement de moisissures ou de pourriture; ou d'un climat excessivement sec et chaud, ce qui provoque un début précoce du repos végétatif, et aussi la mort de la plante si la sécheresse dure longtemps. Typiquement, ce qui empêche nos primevères de fleurir année après année, c'est la position dans laquelle nous les cultivons et l'habitude de cultiver: comme pour les violettes, ces plantes sont souvent plantées au milieu de l'hiver dans des parterres de fleurs annuels, ou en vase; immédiatement après la floraison, les plantes sont remplacées par des fleurs plus saisonnières, comme les géraniums ou les impatiens. Pour cette raison, le traitement du sol et le fait que nous y plantons d'autres plantes détruisent irrémédiablement les racines des primevères qui, par conséquent, l'année suivante devront être remplacées par de nouvelles plantes. Une autre cause de décès des primevères est constituée par la façon dont elles sont cultivées en pépinière: souvent en janvier on trouve au supermarché des primevères forcées de fleurir tôt; ces primevères ont été cultivées dans un climat assez chaud et humide, de sorte qu'elles fleurissent avant la saison; si on les ramène chez soi et qu'on les place immédiatement dans le jardin, la différence de climat entre la pépinière ou le supermarché, et notre jardin, les écrase en quelques jours.

Propager les primevères



Les primevères polyantha se propagent par graines: chaque fleur produit quelques petites graines qui maintiennent leur germination pendant une courte période; dès que nous obtenons les graines, placez-les immédiatement dans un bac de semis, qui doit être conservé dans un endroit partiellement ombragé et arrosé régulièrement, jusqu'à ce que les petites graines germent; les plants ainsi obtenus peuvent être déplacés en pots, arrosés et fertilisés. L'année suivante, au printemps, nous pourrons les planter en pleine terre. Si vous le souhaitez, il est également possible de semer directement au printemps, en pensant à arroser les jeunes plants avec une grande régularité. Les primevères disponibles en pépinière sont principalement des variétés hybrides, donc leurs graines donneront naissance à des plantes qui ne seront pas nécessairement identiques à la plante mère. Si nous souhaitons avoir des plants de primevères avec des fleurs d'une couleur particulière, nous devrons acheter les graines dans un magasin spécialisé.

Primula - Primula polyantha: Curiosité


Souvent, derrière les origines des fleurs, il y a des contes, des légendes, des histoires qui se transmettent des générations passées à celles d'aujourd'hui et qui restent ainsi dans nos esprits enveloppées d'un voile de mystère et nous font douter que l'histoire soit vraie ou non. Dans ce cas, même les primevères ont leur histoire ancienne à raconter. On dit que saint Pierre a jeté les clés du ciel du ciel et l'endroit où ces clés ont touché le sol, les premières espèces de primevères sont nées. En Angleterre, pour cette légende, les fleurs sont en fait appelées "trousseau de clés" ou "trousseau de clés". De plus, même Shakespeare parle de "primevères pâles qui meurent célibataires ..." dans son "Conte d'hiver". En effet, la primevère fleurit au tout début de la saison printanière, période durant laquelle les insectes ne sont pas présents en grande quantité et de nombreuses primevères ne sont pas pollinisées.
Regardez la vidéo




Vidéo: how to grow Primula polyantha (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Dizuru

    Quels mots... super, une excellente phrase

  2. Shalom

    Je pense que tu as tort. Je suis sûr. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  3. Kaseeb

    Merveilleux message très drôle

  4. Faurg

    Je partage pleinement votre opinion. Une bonne idée, je suis d'accord avec vous.

  5. Shacage

    Je ne dirai probablement rien

  6. Suidhne

    Excusez-moi pour ce que je dois intervenir ... situation similaire. Invitation au forum.

  7. Molabar

    donc on peut discuter à l'infini.



Écrire un message